- Photo page accueil : Coeur de l'église de Saint-Avé.


Depuis quelques semaines, le calme et la sérénité commencent à regagner les cœurs et les esprits.

Les informations liées aux lourds dégâts de la COVID 19 disparaissent progressivement par endroits.
Alors qu’on se préparait à entrer en plein Congrès missionnaire qui a eu lieu du 1er au 3 octobre dans
plusieurs grandes villes, Provinces ecclésiastiques, dont Rennes pour ce qui nous concerne,
un événement troublant s’abat sur l’Église catholique et ses fils et filles en France. Il s’agit du rapport de la
Commission Indépendante chargée de faire la lumière sur les Abus Sexuels dans l’Église (CIASE).
Nous devons avoir une pieuse pensée et un soutien spirituel et réconfortant à l’endroit de toutes les victimes
pour qui nous prions. Nous prions non seulement pour elles mais aussi pour leurs familles et pour les auteurs.
La réalité se perçoit. Ces faits troublants et déshonorants ont eu lieu au sein de notre chère Mère Église-Famille de Dieu.
Cependant en dépit de tout, de cette grande épreuve et de toutes les conséquences que cette épreuve a provoquées
et qu’elle provoquera encore dans la vie de l’Église, il faut panser les plaies et reconstruire ce visage défiguré de l’Église catholique.
Mais qui est l’Église ?
C’est chacun de nous : toi, lui, vous, eux, moi et nous tous. Nous devrions donc prier intensément avec foi,
espérance et persévérance, agir avec pondération dans la vérité et une vraie liberté qui tienne aussi compte des autres.
C’est un effort que tous ensemble nous réaliserons à tous les niveaux. C’est ainsi que nous nous efforcerons
progressivement de répondre à notre vocation commune qui est l’appel à la sainteté.
Nous avons eu l’occasion de vivre la Semaine Mondiale de prière pour les Missions, du 17 au 24 octobre.
Dans son message à l’attention des agents pastoraux, le Responsable national à l’animation des Œuvres Pontificales Missionnaires
écrit : « Plus que jamais, la communion spirituelle et matérielle que nous formons est nécessaire pour la mission universelle de l’Église ».
Prions donc ensemble afin que les pièges du Malin et les embûches de l’Ennemi ne prennent pas le dessus sur la mission universelle
de l’Église catholique. Supplions Dieu par l’intercession des Saints et Saintes de l’Église, prions pour nos frères et sœurs victimes
des injustices, des guerres, des violences et pour tous les fils et filles de l’Église et prions pour la béatitude éternelle de nos frères et sœurs défunts.
Vivons dans l’espérance et soyons des disciples missionnaires à la suite du Christ, le Bon Pasteur.
Bonne Fête de la Toussaint.

Père Éphrem LALÈYÈRecteur de Saint Avé et Meucon